Pierre-Jean Luizard : «Cela va accroître les tensions»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Pierre-Jean Luizard, chercheur au CNRS et auteur de La Question irakienne (Fayard).

Quel impact la condamnation de Saddam Hussein aura-t-elle en Irak ?

Ce qui est certain, c'est qu'elle va accroître les tensions communautaires, responsables de la descente aux enfers du pays. Les crimes commis par Saddam Hussein sont instruits par un tribunal que la majorité des Irakiens ne perçoivent pas comme légitime. Ces Irakiens donc n'ont pas le sentiment d'avoir eu affaire à un procès juste et seront animés d'un désir de vengeance.

Et dans la région, quelles en seront les conséquences ?

Aujourd'hui, l'enjeu communautaire prévaut en Irak et prévaudra dans la région. Car Saddam Hussein était soutenu par les opinions arabes, majoritairement sunnites comme lui, dans la guerre contre l'Iran.
En outre, cette parodie de procès va fragiliser beaucoup de régimes autoritaires dans le monde arabe – Tunisie, Algérie, ou encore Egypte – sur lesquels les Etats-Unis s'appuient au nom de la lutte contre les mouvements islamistes.

Pourquoi est-ce une « parodie de procès », selon vous ?

Pour un procès juste, il faut avoir un Etat de droit. Or, il n'y a ni Etat, ni droit en Irak. Le pays est de plus dans un contexte d'occupation étrangère. Il s'agit donc d'une justice de vainqueurs, qui a occulté le rôle des grandes puissances – Etats-Unis en tête – dans la survie du régime de Saddam Hussein, qu'ils ont soutenu dans les années 1980 en raison de son pétrole et pour contrer la révolution islamique d'Iran.

Recueilli par F. V.