Canada: hommages aux victimes de la catastrophe de Lac-Mégantic

© 2013 AFP

— 

Des cérémonies à la mémoire des 50 morts et disparus dans l'accident ferroviaire,  qui s'est produit il y a une semaine à Lac-Mégantic au Canada ont débuté vendredi et se sont poursuivies samedi dans plus d'une soixantaine de municipalités.
Des cérémonies à la mémoire des 50 morts et disparus dans l'accident ferroviaire,  qui s'est produit il y a une semaine à Lac-Mégantic au Canada ont débuté vendredi et se sont poursuivies samedi dans plus d'une soixantaine de municipalités. — Sûreté du Québec

Des cérémonies à la mémoire des 50 morts et disparus dans l'accident ferroviaire, qui s'est produit il y a une semaine à Lac-Mégantic au Canada ont débuté vendredi et se sont poursuivies samedi dans plus d'une soixantaine de municipalités.

Vendredi soir à 20H00 (00H00 GMT), près d'une centaine de personnes se sont rassemblées, une chandelle à la main, pour rendre hommage aux victimes, sur le parvis de l'église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic, d'ou ils pouvaient voir le centre-ville en ruines.

À Montréal, un peu de moins de 200 personnes se sont rassemblées devant la basilique Notre-Dame.

«Je suis ici pour soutenir les gens qui vivent des deuils là-bas. Le matériel tout ça, ça se rachète, ç se reconstruit, mais les vies humaines qui ont été perdues là-bas, c'est fou, c'est fou. On veut pas revivre ça, je suis ici pour soutenir les gens de près ou de loin là-bas», a témoigné Nathalie Bolduc.

«C'est d'abord un sentiment de solidarité parce que ce qui s'est passé à Lac-Mégantic, selon ce qu'on a appris, aurait pu se produire n'importe où ailleurs», a déclaré le maire par intérim de Montréal, Laurent Blanchard. «En ce sens là, nous sommes tous des Meganticois depuis une semaine», a-t-il poursuivi.

À Boucherville, à 18 kilomètres à l'est de Montréal, une centaine de personnes ont marché le long du chemin de fer, chandelle à la main.

D'autres veillées ont eu lieu ailleurs dans le pays, dans la province de l'Ontario (est), à Ottawa et à Toronto, ainsi que dans le Manitoba (ouest) à Winnipeg.

Les hommages aux victimes se poursuivront samedi. Les cloches de l'église Saint-Agnès retentiront 50 fois en mémoire des 50 victimes de la tragédie à midi, avant une minute de silence.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a qualifié l'accident comme «la pire tragédie ferroviaire de l'histoire du Canada».

Un convoi sans conducteur de 72 wagons-citernes, contenant 100 tonnes de pétrole chacun, a déraillé samedi dernier dans la petite ville touristique de Lac-Mégantic, à 250 kilomètres à l'est de Montréal, provoquant une gigantesque explosion qui a ravagé le centre-ville en soufflant une trentaine de bâtiments.