Grande-Bretagne: Tout ce qu’il faut savoir sur la naissance du «royal baby»

DECRYPTAGE Les choses incontournables à savoir sur l'arrivée du nouveau membre de la famille royale britannique...

Bérénice Dubuc
— 
Le prince Harry, la duchesse de Cambridge et le prince William,au balcon du palais de Buckingham à Londres, le 15 juin 2013.
Le prince Harry, la duchesse de Cambridge et le prince William,au balcon du palais de Buckingham à Londres, le 15 juin 2013. — SIPA

La naissance du «royal baby», premier enfant du duc et de la duchesse de Cambridge, doit avoir lieu d’un jour à l’autre, le terme de la grossesse de Kate étant prévu pour le 13 juillet. 20 Minutes fait le tour de ce qu’il faut savoir au sujet du nouveau membre de la famille royale britannique.

Fille ou garçon?

Avec le prénom, c’est LA question que tout le monde se pose, et qui affole les bookmakers. Kate et William ont en effet décidé de taire le sexe de l’enfant jusqu'à la naissance. Quant au prénom, ils n’ont rien laissé filtrer non plus évidemment. Cependant, la rumeur veut qu’ils aient, comme de nombreux parents, arrêté une «shortlist» et qu’ils se décideront à la naissance de l’enfant. Les bookmakers eux ont déjà leur petite idée. Si c’est une fille, ils parient sur Alexandra, si c'est un garçon, sur George.

Tous espèrent que le prénom sera dévoilé plus rapidement que celui de son père: en 1982, Charles et Diana avaient attendu une semaine avant d’annoncer qu’ils avaient choisi d’appeler leur fils William.

Où le bébé va-t-il naître?

Comme son père et son oncle, le nouveau-né doit voir le jour à l'hôpital privé de St Mary, dans le centre de Londres, dans une aile privée de l’hôpital, la Lindo Wing, où les 24 premières heures sont facturées 5.000 livres sterling (environ 5.780 euros).

Qui sera présent?

Dès les premiers signes de travail, William, qui sert dans la Royal Air Force en Galles du Nord, doit être héliporté vers Londres. La mère de Catherine, Carole Middleton, doit se trouver à l’hôpital, au cas où William serait retardé. C'est le gynécologue de la reine, Alan Farthing, qui a suivi la grossesse de Kate, et le docteur Marcus Setchell, son prédécesseur, qui a accepté de repousser son départ en retraite pour l’occasion, qui accoucheront la jeune femme, qui espère le faire par voie naturelle.

Quand l’annonce sera-t-elle faite?

Une fois le «royal baby» mis au monde, la reine Elizabeth II, le Premier ministre David Cameron, et les gouverneurs généraux des nations du Commonwealth seront informés, en même temps que le reste de la famille royale et la famille Middleton.

Une missive annonçant l’heure de la naissance, le sexe et le poids du bébé, signée par les médecins de la duchesse, sera transmise de la maternité à Buckingham par un messager sous escorte policière. Dès que la reine en aura pris connaissance, la missive sera exposée sur un chevalet au palais. Buckingham informera les médias, la twittera et la publiera sur son site Internet.

Que se passera-t-il ensuite?

Après l’annonce, William-qui doit prendre un congé paternité de quinze jours- devrait faire une déclaration devant l’hôpital, tout comme les parents de Kate. La naissance du bébé sera saluée par 62 salves à la Tour de Londres et 41 à Hyde Park. Catherine ne devrait pas rester plus de deux jours à l’hôpital, et pourra recevoir des visites. Lorsqu’elle quittera l'hôpital St Mary, les observateurs espèrent qu’elle fera comme Diana, et restera un moment sur le seuil avec son enfant dans les bras.

Si l’on ignore où l’enfant passera ses premières semaines, on sait déjà qu’à l’été 2014, le duc et la duchesse de Cambridge ont prévu de le présenter au peuple britannique lors d'une tournée qui devrait les mener en Australie et en Nouvelle-Zélande.