Les Britanniques s'inquiètent de leur système de surveillance

©2006 20 minutes

— 

Le quotidien britannique Guardian s'en amuse. « Ça ressemble à un film de science-fiction. Un adolescent passe le porche d'un magasin. Un scanner lit les données de ses vêtements : leur type, l'endroit où ils ont été achetés, la personne susceptible de les acheter, quel autre genre de produits serait-il susceptible de consommer », écrivent les journalistes Rob Evans et Alexi Mostrous. Mais ce qui ressemble à une hypothèse lointaine pourrait rapidement devenir concret au Royaume-Uni. Un récent rapport universitaire s'inquiète de la surveillance permanente à laquelle sont soumis les Britanniques. « Il y a 4,2 millions de caméras de surveillance en Grande-Bretagne, soit une pour 14 personnes », note l'un des auteurs du rapport commandé par la Commission britannique pour l'information, un organisme indépendant.

En France, le citoyen est protégé par la Commission nationale de l'informatique et des libertés, une autorité administrative. Mais, lorsqu'on s'inquiète auprès des institutions concernées du nombre de caméras de vidéosurveillance dans l'Hexagone, impossible d'obtenir de réponse.