Snowden renonce à demander l'asile à la Russie

ESPIONNAGE Edward Snowden, toujours réfugié dans un aéroport à Moscou a décidé de renoncer à demander l'asile à la Russie...

avec AFP

— 

Ex-employé de la CIA et sous-traitant de la NSA, Edward Snowden, 29 ans, est la source des fuites sur les programmes de surveillance du renseignement américain.
Ex-employé de la CIA et sous-traitant de la NSA, Edward Snowden, 29 ans, est la source des fuites sur les programmes de surveillance du renseignement américain. — CAPTURE VIDEO (GUARDIAN)

L'ex-consultant américain Edward Snowden, réfugié dans un aéroport de Moscou et recherché par Washington pour espionnage, a renoncé à demander l'asile politique en Russie, a indiqué mardi le porte-parole du Kremlin à des journalistes.

«En apprenant hier la position de Poutine sur les conditions nécessaires pour rester en Russie, il a renoncé à sa demande», a déclaré Dmitri Peskov. Vladimir Poutine avait déclaré lundi que Snowden pouvait rester en Russie uniquement s'il cessait «ses activités visant à faire du tort» aux Etats-Unis.

Il a demandé l'asile à une vingtaine de pays

Lundi, Edward Snowden avait demandé l'asile politique à une vingtaine de pays, dont la France.

Mais la France n'a reçu à ce stade «aucune demande officielle» d'asile de l'ex-consultant américain, a indiqué mardi le ministère des Affaires étrangères.

Selon le site internet Wikileaks, Edward Snowden a déposé des demandes d'asile politique dans 21 pays, dont la Russie, l'Islande, l'Equateur, Cuba, le Venezuela, le Brésil, l'Inde, la Chine, l'Allemagne et la France.

Le Président français François Hollande prône une «position coordonnée, commune» de l'Union Européenne.

«Il est nécessaire que l'Europe ait une position coordonnée, commune, par rapport aux exigences que nous avons à formuler et aux explications que nous avons à demander», a déclaré le président sur le perron de l'Élysée, aux côtés de son homologue lituanienne Dalia Grybauskaite.

Le président du Parlement européen exprime sa «compréhension»

Le président du Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, a exprimé mardi sa «compréhension» pour la demande d'asile d'Edward Snowden, et a jugé les méthodes d'espionnage des Etats-Unis dignes des «régimes autoritaires», dans une interview télévisée.

La Pologne a indiqué qu'elle ne satisferait pas la requête du jeune Américain. L'Inde dit également avoir rejeté la demande d'asile d'Edward Snowden.

Comment doit réagir la France si elle reçoit une demande d'asile de la part d'Edward Snowden? Doit-elle l'accepter, au risque de se fâcher avec les Etats-Unis? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous ou via reporter-mobile@20minutes.fr