Une Femen presque tuée par le service d’ordre à Bruxelles?

A. S.

— 

Capture d'écran du compte Facebook des Femen belges
Capture d'écran du compte Facebook des Femen belges — 20 Minutes

Une réaction trop brutale du service d’ordre? Une activiste des Femen aurait été «sérieusement blessée» mercredi à Bruxelles, selon Femen Belgique. Vers 9h30, rapporte le quotidien Le Soir, plusieurs militantes ont mené une action contre le Premier ministre tunisien Ali Larayedh qui était reçu au siège des institutions européennes. Elles réclamaient la libération de leurs amies militantes européennes – deux Françaises et une Allemande – qui sont emprisonnées en Tunisie en appel pour avoir dévoilé leurs seins.Selon Femen.org, la militante aurait été même «presque tuée».

Sur son compte Facebook, Femen Belgique précise: «Un homme armé, dont nous ne connaissons pas l’identité, avec une cruauté excessive, a utilisé une technique d’étouffement qui mit sa vie en danger. En conséquence, Margo haletait et a perdu conscience momentanément. C’est l’intervention de ses amies du mouvement qui a permis à Margo de se lever et de quitter le lieu de l’action». «Elle subit des maux de tête et nausées, respire avec difficulté. Elle a également des traces de coups sur le corps.»