L'ambulance qui transportait Mandela était tombée en panne

MONDE La santé de l'ex-président sud-africain n'a pas été compromise...

avec AFP

— 

L'ancien président Nelson Mandela, arrive aux obsèques de son arrière-petite-fille, Zenani Mandela, à Sandton, au nord de Johannesburg, le 17 juin 2010.
L'ancien président Nelson Mandela, arrive aux obsèques de son arrière-petite-fille, Zenani Mandela, à Sandton, au nord de Johannesburg, le 17 juin 2010. — AFP PHOTO / POOL - Siphiwe Sibeko

Plus de peur que de mal. L'ambulance qui transportait de toute urgence Nelson Mandela à l'hôpital le 8 juin est tombée en panne et une autre a dû être appelée mais la santé de l'ex-président sud-africain n'a pas été compromise par cet incident, a annoncé la présidence samedi.

Une seconde ambulance

«Toutes les mesures ont été prises pour que les conditions médicales entourant l'ancien président ne soient pas menacées par cet incident imprévisible», a déclaré le porte-parole de la présidence Mac Maharaj. L'ambulance qui transportait l'icône mondiale de la lutte anti-apartheid a connu un problème de moteur sur le chemin conduisant Mandela de sa maison de Johannesburg jusqu'à une clinique de Pretoria. Selon la porte-parole, la seconde ambulance dépêchée sur les lieux était «complétement équipée, avec des spécialistes et des infirmières pour les soins intensifs».

Nelson Mandela, bientôt 95 ans, est hospitalisé depuis le 8 juin pour une infection pulmonaire dans un hôpital de Pretoria. Son état s'améliore, mais reste grave, selon les dernières nouvelles données dimanche dernier par le président Jacob Zuma. Il continue à recevoir des visites de sa famille. «Je ne pense pas que quiconque devrait entretenir cette idée fausse qui voudrait que Nelson Mandela va mourir demain. Il ne va pas mourir», a estimé jeudi soir son successeur, l'ex-président Thabo Mbeki.