Etats-Unis: Il confesse plus de 30 assassinats à travers le pays

ENQUETE Jose Martinez, 52 ans et arrêté pour l’assassinat d’un homme en Alabama, a annoncé aux enquêteurs avoir commis plus de 30 meurtres sur le territoire américain. Il dit être tueur à gages pour les cartels de la drogue mexicains...

Bérénice Dubuc
— 

Un Californien de 52 ans, soupçonné d’un assassinat en Alabama, a annoncé aux autorités qu’il était en fait l’auteur de plus de 30 meurtres à travers le pays, raconte CNN.

Le suspect, Jose Martinez, a été arrêté début juin par des policiers de l’Alabama pour l’assassinat d’un homme, Jose Ruiz, retrouvé mort en mars par des chasseurs dans une forêt du comté de Lawrence. Le shérif, Tim McWhorder, a expliqué que les deux hommes étaient en relations d’affaires et que Ruiz aurait trouvé la mort après avoir dit du mal et insulté la petite amie d’un troisième homme, Jamie Romero.

Il ignorait visiblement qu’elle était aussi la fille de Martinez. Selon  la théorie des forces de police, les trois hommes, Ruiz, Romero et  Martinez, se sont rendus près de la forêt nationale de Bankhead, dont Ruiz n’est jamais revenu.

Tueur à gages pour les cartels mexicains

Le 3 juin, il a été inculpé pour assassinat en Alabama, et a été incarcéré à la prison du comté de Lawrence, le juge lui ayant refusé la liberté sous caution. C’est là qu’il a confessé ses crimes mercredi. Lors d’un interrogatoire, Martinez a avoué avoir commis plus de 30 meurtres au cours de sa vie. Il leur a expliqué qu’il était en fait tueur à gages pour les cartels de la drogue mexicains. «Je suis le type qui passe vous voir si vous ne payez pas», a-t-il raconté aux enquêteurs. «Tuer des gens ne semble pas l’affecter», a commenté le shérif.

Après une recherche lancée à partir de son profil ADN, les enquêteurs ont pu confirmer que Martinez a commis au moins 13 meurtres, dont dix en Californie. Les autorités travaillent à identifier toutes les personnes que le suspect a dit avoir tuées. Il a ainsi été confondu pour un double meurtre datant de 2006 et commis à Ocala, en Floride, grâce à un mégot de cigarette retrouvé à l'intérieur de la camionnette de la victime, a annoncé le bureau du shérif du comté de Marion.