Un Népalais transgenre lors d'un évènement contre l'homophobie et la transphobie le 17 mai 2013 à Katmandou.
Un Népalais transgenre lors d'un évènement contre l'homophobie et la transphobie le 17 mai 2013 à Katmandou. — AFP PHOTO/Prakash MATHEMA

Monde

Le Népal reconnaît l’identité transgenre

SEXUALITE – La catégorie sera ajoutée aux passeports…

La cour suprême au Népal a ordonné mardi au gouvernement d'ajouter une troisième catégorie aux passeports pour que les personnes transgenres n'aient plus à se définir comme homme ou femme.

Cette décision intervient plus de six ans après une décision de la cour suprême ordonnant au gouvernement de promulguer des lois garantissant les droits des citoyens transgenres, homosexuels et bisexuels. En janvier cette année, le Népal avait ajouté une catégorie transgenre sur les certificats de citoyenneté, qui font office de carte nationale d'identité et servent à ouvrir des comptes en banque, vendre et acheter des biens immobiliers et obtenir un passeport.

«Les transgenres peuvent voyager avec un passeport»

Le responsable de la Blue Diamond Society, la principale association de défense des droits des homosexuels au Népal, a salué la décision de la cour suprême. «Nous sommes très contents. Cette décision est plus simple pour ceux qui s'identifient comme appartenant au troisième genre. Maintenant ils peuvent voyager à l'étranger avec un passeport qui leur donne une reconnaissance», s'est-il félicité.

Le 31 mai dernier, l'Etat de Nouvelle Galle du Sud en Australie a reconnu l'existence d'un genre neutre. A l'origine de cette décision, un Australien né homme il y a 52 ans et devenu femme à 28 ans, mais qui, ayant arrêté son traitement hormonal, est devenu sans sexe réellement déterminé. Norrie May-Welby avait entrepris une procédure légale pour que l'existence de son non-genre soit reconnue.