Bush veut maintenir le cap en Irak

©2006 20 minutes

— 

De plus en plus impopulaire, la guerre en Irak promet de peser sur les prochaines élections parlemenaires américaines, le 7 novembre. Elle pourrait même coûter la majorité du Congrès aux républicains. Pressé de toutes parts sur un éventuel changement de cap, George W. Bush, le président américain (républicain), s'est donc fendu hier d'une conférence de presse. Objectif : rassurer ses concitoyens sur la stratégie américaine. En presque quatre ans de présence militaire, la situation est loin de s'être améliorée. Pire, ce mois d'octobre serait le plus meurtrier depuis un an : les forces américaines ont perdu 93 soldats. « Les événements du mois écoulé m'inquiètent beaucoup », a donc commencé par reconnaître le président américain. Mais « nos objectifs restent les mêmes », a-t-il rappelé sans évoquer un changement de tactique mais plutôt une adaptation « aux tactiques de l'ennemi ». « Nous allons gagner, sauf si nous partons avant que le travail soit terminé », a-t-il aussi réaffirmé.