Italie: Dix personnes testées positives pour un virus apparenté au SRAS

avec AFP

— 

Une dizaine de personnes ont été testées positives en Italie pour un virus apparenté au SRAS, mais ne présentaient pas les symptômes de la maladie et n'ont pas été mises en quarantaine, a déclaré un spécialiste des maladies infectieuses à l'agence italienne ANSA lundi.

«Une dizaine de personnes ont été testées positives, mais ne présentent aucun symptôme» a déclaré Alessandro Bartoloni de la clinique des maladies infectieuses de l'hôpital Careggi de Florence. «Elles n'ont pas pas été mises en quarantaine parce qu'elles ne présentaient aucun symptôme» a-t-il ajouté, soulignant que les prélèvements sanguins qu'on leur a faits ont été envoyés à l'Institut de la santé de Rome pour un deuxième contrôle.

«On était persuadé au dire de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) que le virus ne se propageait pas facilement et qu'il était plutôt agressif, mais c'est exactement le contraire que nous constatons aujourd'hui» a-t-il encore ajouté. Alessandro Bartoloni a déclaré que la clinique poursuivrait ses prélèvements pour connaître l'extension de la diffusion du virus.

Le MERS-Cove (Syndrome respiratoire coronaire viral du Moyen-Orient) baptisé en Italie «Nouveau SRAS» aurait causé la mort d'une trentaine de personnes au total.