Le président turc appelle les manifestants au calme

MANIFESTATIONS Il assure qu'ils ont été entendus et leur demande de cesser leur mouvement...

avec AFP

— 

Des étudiants turques manifestent en brandissant le drapeau turc, dans le parc Gezi, le 3 juin 2013
Des étudiants turques manifestent en brandissant le drapeau turc, dans le parc Gezi, le 3 juin 2013 — DR

Le président turc Abdullah Gül a exhorté ce lundi les manifestants qui défient depuis quatre jours le gouvernement islamo-conservateur à cesser leur mouvement, assurant qu'ils avaient été entendus.

>> Pourquoi la Turquie s'enflamme? Les raisons sont à lire par ici

«Une démocratie ne signifie pas seulement (une victoire) aux élections (...) Il est tout à fait naturel d'exprimer des opinions différentes (...) par des manifestations pacifiques», a dit Abdullah Gül à la presse, cité par l'agence Anatolie, ajoutant que «les messages de bonne volonté ont bien été reçus».

«J'appelle tous mes concitoyens à la raison. Tout le monde doit respecter les règles et s'ils veulent exprimer leurs opinions, ils doivent le faire d'une manière pacifique», a encore dit le chef de l'Etat turc.

Nuire à «l'image de la Turquie»

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a répété depuis samedi que les manifestants étaient manipulés par des groupes extrémistes et, fort de ses succès électoraux en 2007 et 2011, qu'ils pouvaient le contester «dans les urnes».

Abdullah Gül a en outre appelé les protestataires à ne pas nuire à l'«image de la Turquie» par des manifestations violentes.