Laurent Fabius appelle les autorités turques à «la retenue»

MONDE Le ministre réfute l'idée d'un «printemps turc»...

avec AFP

— 

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, en interview dans son bureau du Quai d'Orsay, le 19 février 2013.
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, en interview dans son bureau du Quai d'Orsay, le 19 février 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé dimanche les autorités turques à faire preuve de «retenue» face aux manifestants qui dénoncent depuis vendredi la politique du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. «La position de la France est de demander qu'on fasse preuve de retenue et qu'on aille vers l'apaisement», a déclaré Fabius lors de l'émission Le Grand rendez-vous Europe 1/I-télé/Le Parisien.

Il a précisé que la demande de retenue s'adressait aux autorités turques et a souhaité que le gouvernement «analyse les causes» de la protestation. Fabius a toutefois réfuté l'idée d'un «printemps turc» par analogie avec les printemps arabes. «Je rappelle qu'on a affaire (en Turquie) à un gouvernement qui a été démocratiquement élu», a-t-il déclaré.

Le mouvement de protestation a été déclenché par un projet d'urbanisme à Istanbul mais s'est étendu à d'autres villes turques et a été violemment réprimé par la police. Les affrontements à Istanbul et dans d'autres villes ont fait en deux jours 79 blessés, dont 53 civils et 26 policiers, a indiqué samedi soir le ministre de l'Intérieur, Muammer Guler.