Irak: Au moins 58 morts dans une série d'attaques

avec AFP

— 

Une série d'attaques a fait ce lundi au moins 58 morts et 187 blessés en Irak, essentiellement dans des attentats visant des chiites à Bagdad, ont annoncé des responsables des services médicaux et de sécurité.

Ces attaques portent le bilan mensuel des violences au-delà du seuil symbolique des 500 morts, et rapproche le bilan des deux derniers mois de celui des 1.000 morts, dans un contexte de recrudescence des violences, selon des données compilées par l'AFP.

Pas de revendication dans l’immédiat

Lundi, le pays a été frappé par 19 attaques, dont plus d'une dizaine d'attentats à la bombe. Deux voitures piégées ont en particulier explosé près du terrain d'un vendeur de voitures d'occasion dans le quartier de Habibiyah, détruisant des dizaines de voitures non loin du stade où l'équipe nationale irakienne recevait le Liberia en match amical.

Ces attaques n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat, mais les séries d'explosions coordonnées sont souvent le fait des insurgés sunnites liés à Al-Qaida, qui prennent régulièrement pour cible des chiites, cherchant à déstabiliser le pays en ravivant les haines confessionnelles.