Le Soudan ordonne l'expulsion de l'ONU

©2006 20 minutes

— 

Nouveau bras de fer avec la communauté internationale sur la crise du Darfour. Le gouvernement soudanais a ordonné hier l'expulsion sous trois jours du représentant de l'ONU à Khartoum, Jan Pronk. Les Nations unies ont confirmé hier soir cet ordre d'expulsion. Pronk, un diplomate hollandais, avait déclaré que les forces armées avaient subi des revers au Darfour, la région ouest du Soudan en proie à un conflit meurtrier depuis début 2003. Khartoum avait vivement protesté contre ces propos vendredi, tandis que l'armée soudanaise avait estimé qu'il devait être déclaré persona non grata pour s'être « ouvertement ingéré dans les affaires des forces armées ».

Le président soudanais El Béchir s'oppose toujours à la communauté internationale en refusant l'envoi d'une force onusienne dans cette région grande comme la France, où 200 000 personnes ont péri depuis 2003, selon l'ONU.