Terrorisme: Le groupe de Belmokhtar menace de lancer d'autres attaques au Niger

NIGER Mokhtar Belmokhtar aurait supervisé le doubles attentat qui a eu lieu jeudi au Niger...

20 Minutes avec AFP
— 
 An undated grab from a video obtained by ANI Mauritanian news agency reportedly shows former Al-Qaeda in the Islamic Maghreb (AQIM) emir Mokhtar Belmokhtar speaking at an undisclosed location. Islamists are holding 41 foreigners hostage, including seven Americans, after an attack on a gas field in eastern Algeria, a spokesman for the militants told two Mauritanian news websites. AFP PHOTO / HO / ANI 
 An undated grab from a video obtained by ANI Mauritanian news agency reportedly shows former Al-Qaeda in the Islamic Maghreb (AQIM) emir Mokhtar Belmokhtar speaking at an undisclosed location. Islamists are holding 41 foreigners hostage, including seven Americans, after an attack on a gas field in eastern Algeria, a spokesman for the militants told two Mauritanian news websites. AFP PHOTO / HO / ANI  — HO / ANI

Le groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a menacé de lancer de nouvelles attaques au Niger après les attentats suicide de jeudi, dans un communiqué parvenu à l'AFP vendredi. «Nous allons lancer plus d'opérations» au Niger, affirme le groupe, en menaçant également la France et tous les pays engagés militairement au Mali.

Belmokhtar impliqué dans la prise d’otages d’In Amenas

Mokhtar Belmokhtar, impliqué dans la prise d’otages sanglante d’In Amenas en Algérie, aurait supervisé le double attentat qui a eu lieu jeudi au Niger, a déclaré le porte-parole El-Hassen Ould Khlil, alias «Jouleibib». Il affirme que «plus d'une dizaine de combattants ont participé à ces attaques», menées conjointement selon lui avec le groupe jihadiste Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) qui avait auparavant revendiqué les attentats à Bamako.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné vendredi les attentats au Niger et a demandé que les responsables soient traduits en justice, dans une déclaration adoptée à l'unanimité. La déclaration «réaffirme que le terrorisme sous toutes ses formes constitue une des menaces les plus graves à la paix et la sécurité internationales». 

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait exprimé jeudi «le soutien des Nations unies aux efforts déployés par le gouvernement du Niger et d'autres pays du Sahel pour lutter contre le terrorisme».