Espagne: Le juge veut enquêter sur les déclarations fiscales de l'infante

avec AFP

— 

Le gendre du roi d'Espagne, Iñaki Urdangarin, a confirmé jeudi son intention d'enquêter sur les déclarations fiscales de ce dernier et de son épouse, l'infante Cristina. L'infante, âgé de 47 ans, comme son mari avaient déposé un recours contre une décision du juge d'inclure dans son enquête leurs déclarations d'impôts des dix dernières années. Le magistrat a rejeté jeudi ce recours.

Soupçonnés d’avoir détourné six millions d’euros

Dans son arrêt, le juge José Castro a en effet décidé de «rejeter les recours déposés par les représentants de Iñaki Urdangarin et Cristina Federica de Bourbon et de Grèce contre l'arrêt qui donnait mandat aux services fiscaux pour qu'ils fournissent les dix dernières déclarations de revenus». Le juge Castro, du tribunal de Palma de Majorque, aux Baléares, enquête sur une affaire visant depuis 2011 Iñaki Urdangarin, 45 ans, un ancien champion de handball reconverti dans les affaires, et son ex-associé Diego Torres.

Tous deux sont soupçonnés d'avoir détourné six millions d'euros d'argent public via une société à but non lucratif, l'institut Noos, qu'Iñaki Urdangarin a présidée entre 2004 et 2006. L'infante Cristina, septième dans l'ordre de succession au trône d'Espagne, était elle aussi membre du comité de direction de Noos. Mise en examen le 3 avril pour trafic d'influence dans cette affaire, elle avait obtenu un répit le 7 mai, le juge ayant accepté de suspendre cette mise en examen dans l'attente des résultats de l'enquête sur un «possible délit de fraude fiscale et/ou pour blanchiment d'argent».