Syrie: L'armée tente de rouvrir une voie d'approvisionnement entre Alep et Hama

© 2013 AFP

— 

L'armée syrienne tentait samedi de rouvrir une voie d'approvisionnement clé entre les villes de Hama (centre) et Alep (nord) prise la veille par les rebelles, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
L'armée syrienne tentait samedi de rouvrir une voie d'approvisionnement clé entre les villes de Hama (centre) et Alep (nord) prise la veille par les rebelles, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). — Aamir Qureshi AFP

L'armée syrienne tentait ce samedi de rouvrir une voie d'approvisionnement clé entre les villes de Hama et Alep prise la veille par les rebelles, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Des combats acharnés opposent les rebelles à l'armée, qui tente de rouvrir une route stratégique entre Alep et Hama» que les insurgés sont parvenus à couper après avoir pris deux barrages vendredi, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

A l'assaut de la route du Désert

Depuis plusieurs jours, des affrontements secouent cette route liant les deux métropoles, surnommée la route du Désert car elle traverse une région désertique. L'armée utilise principalement cette route pour envoyer ses approvisionnements vers la province d'Alep, contrôlée en majorité par les insurgés.

Les violences ont fait 95 morts en Syrie vendredi - 45 rebelles, 32 civils et 18 soldats -, selon un bilan de l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources militaires et médicales. La Russie, qui soutient le régime, et les Etats-Unis, qui appuient l'opposition, se sont entendus pour inciter Damas et les rebelles à s'asseoir autour d'une table et ont plaidé pour l'organisation «au plus vite» d'une conférence internationale sur la Syrie, même si des divergences persistent.