Vol de diamants: 31 interpellations en Belgique, France et Suisse

ENQUETE Après le braquage sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles en février...

— 

L'avion duquel ont été volés les diamants lors d'un braquage à l'aéroport de Bruxelles, en Belgique, le 19 février 2013.
L'avion duquel ont été volés les diamants lors d'un braquage à l'aéroport de Bruxelles, en Belgique, le 19 février 2013. — Yves Logghe/AP/SIPA

Trente et une personnes ont été interpellées en Belgique, Suisse et France dans l'enquête sur un spectaculaire braquage sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles au cours duquel 50 millions de dollars de diamants avaient été dérobés en février, a annoncé ce mercredi la justice belge.

Les policiers ont interpellé mardi et ce mercredi matin 24 personnes en Belgique, six en Suisse et une en France dans le cadre d'une vaste opération lancée dans les trois pays, a indiqué le porte-parole du parquet de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur.

De son côté, la police suisse a annoncé mercredi que la brigade de répression du banditisme de Genève avait interpellé 8 personnes soupçonnées d'être impliquées dans ce braquage.

Des diamants et 80.000 euros

Une quantité importante de diamants a été saisie, ainsi que 100.000 francs suisses (80.000 euros), précise le communiqué suisse qui souligne la coopération avec les autorités belges. Un avocat et un homme d'affaires sont parmi les personnes interpellées suite à l'attaque du 18 février à Bruxelles.

Selon Jean-Marc Meilleur, le Français arrêté, qui a de lourds antécédents judiciaires, est soupçonné d'avoir directement participé au braquage qui avait été perpétré par huit hommes lourdement armés et déguisés en policiers à l'aéroport de Zaventem, dans la banlieue de Bruxelles.

Un butin d'une valeur de 38 millions d'euros

Ces braqueurs avaient attaqué des transporteurs de fonds alors qu'ils étaient en train de charger une cargaison de diamants dans un avion s'apprêtant à décoller pour Zurich avec des passagers à bord.

La valeur du butin avait été estimée à 50 millions de dollars (soit environ 38 millions d'euros).

Les perquisitions, qui se poursuivaient mercredi, ont permis de retrouver en Suisse des diamants provenant du braquage, tandis que d'importantes sommes d'argent et des véhicules de luxe ont été saisis en Belgique, selon le porte-parole belge.

«Il y a eu, depuis le début, une intense coopération avec les autorités suisses, françaises et luxembourgeoises», a précisé Jean-Marc Meilleur.

Parmi les personnes interpellées en Belgique, certaines, âgées de 30 à 50 ans, étaient «bien connues» de la police pour des vols avec violences, selon la justice.