Polémique sur l'Allemagne: «La relation franco-allemande est essentielle», répond Berlin

POLITIQUE La chancellerie préfère s'attacher à l'action commune des deux gouvernements...

avec AFP

— 

"La relation franco-allemande est essentielle" pour le gouvernement allemand, a affirmé lundi, un porte parole d'Angela Merkel, interrogé sur des critiques du parti socialiste français contre la chancelière allemande.
"La relation franco-allemande est essentielle" pour le gouvernement allemand, a affirmé lundi, un porte parole d'Angela Merkel, interrogé sur des critiques du parti socialiste français contre la chancelière allemande. — Odd Andersen AFP

«La relation franco-allemande est essentielle» pour le gouvernement allemand, a affirmé ce lundi un porte parole d'Angela Merkel, interrogé sur des critiques du parti socialiste français contre la chancelière allemande.

«La relation franco-allemande est essentielle pour nous», a dit Steffen Seibert, en soulignant que les critiques exprimées dans une ébauche de papier d'un parti politique n'avaient rien à voir avec le travail entre les deux gouvernements. «Ce qui compte pour nous, c'est l'action du gouvernement» français, a-t-il dit.

«Ce qui compte pour nous, c'est l'action du gouvernement»

Ces critiques «étaient dans une ébauche de texte en vue d'un congrès des socialistes français et en tant que porte parole du gouvernement allemand, je ne commente pas les positions de partis politiques dans d'autres pays», a déclaré Steffen Seibert. «Ce qui compte pour nous, c'est l'action du gouvernement, la coopération directe avec le président français (François Hollande), le Premier ministre (Jean-Marc) Ayrault, et les ministres», a-t-il dit.

Si on regarde cela, «il se dégage une toute autre image» de nos relations, a-t-il souligné. «La coopération avec la France est d'une énorme importance pour nous», a-t-il martelé. «On peut avoir des avis différents. Ce n'est pas nouveau». La France et l'Allemagne «ont des traditions différentes. Cela ne nous a pas empêché ces dernières décennies, et cela ne nous empêchera pas à l'avenir d'avoir une coopération étroite et amicale qui est bonne pour l'Allemagne, la France et l'Europe», a souligné Steffen Seibert. «Sans cette union étroite entre la France et l'Allemagne, il ne peut y avoir de progrès en Europe, il faut le savoir et la chancelière le sait», a-t-il insisté.