Pyongyang refuse de dialoguer avec Séoul au sujet de Kaesong

Avec Reuters

— 

La Corée du Nord a rejeté vendredi l'offre de négociations faite la veille par son voisin du Sud en vue d'une reprise de l'activité de la zone industrielle commune de Kaesong, suspendue début avril. La Corée du Nord, qui multiplie les menaces guerrières depuis l'adoption de nouvelles sanctions internationales consécutives son troisième essai nucléaire, à la mi-février, interdit l'accès à cette zone économique spéciale située sur son territoire et a évacué ses ressortissants.

«Si le régime fantoche du Sud ignore la réalité et continue de pourrir la situation, nous serons forcés de prendre une mesure importante, décisive et définitive», a déclaré un porte-parole de la Commission de la défense nationale, l'organe suprême de décision en Corée du Nord. Créée au début des années 2000, la zone de Kaesong compte 123 entreprises sud-coréennes qui emploient 53.000 Nord-Coréens. Il s'agit d'une source majeure de revenus pour Pyongyang, qui en tire deux milliards de dollars par an.