Les Verts allemands favorables à une alliance avec Merkel

Avec Reuters

— 

Une majorité d'électeurs écologistes allemands se disent prêts à une alliance avec la CDU d'Angela Merkel si les élections législatives de septembre en ouvrent la possibilité, selon un sondage publié mercredi. D'après cette étude de l'institut Forsa réalisée avant le congrès des Grünen, ce week-end, ils sont 54% à envisager une coalition avec la droite allemande, une solution qui a été expérimentée dans les gouvernements régionaux de certains Länder mais jamais au niveau fédéral.

«Les sympathisants des Grünen sont davantage issus des classes moyennes et pratiquement pas du prolétariat», souligne le directeur de l'institut Forsa, Manfred Güllner. «Jusqu'à présent, la droite a rejeté l'idée d'une coalition conservateurs-Verts. Mais s'ils modifient cette ligne radicale, les Verts n'auraient plus aucune raison de décliner une offre des conservateurs», ajoute-t-il.

Intentions de vote

A en croire les dernières intentions de vote, Merkel pourrait cependant être reconduite à la tête du gouvernement sans avoir besoin de cette alliance: sa coalition sortante avec les libéraux du FDP est créditée de 47% des voix, un score suffisant pour avoir la majorité.

Le Parti social-démocrate (SPD), principale formation de l'opposition, progresse d'un point à 23%. Les Grünen en perdent un à 14%. «Alternative für Deutschland», nouveau parti créé sur un refus de l'euro, est pour l'instant à la traîne, crédité de 2% des intentions de vote, un score insuffisant pour envoyer des élus au Bundestag.

Si le CDU et le FDP n'obtiennent pas la majorité en septembre, Angela Merkel pourrait être contrainte de recourir de nouveau à une «grande coalition» avec le SPD qui a gouverné de 2005 à 2009.