Des failles dans l'informatique du dernier né de l'US Navy

Avec Reuters

— 

Des failles ont été découvertes dans le réseau informatique de l'USS Freedom, qui appartient à la classe la plus récente de la flotte américaine, mais leur gravité ne justifiait pas le report de son déploiement à Singapour, a-t-on appris mardi de source proche de l'US Navy.

Ces lacunes auraient été constatés par des experts chargés de contrôler la sécurité du réseau en tentant de s'y introduire. «Nous procédons à ce type d'inspections dans toute la flotte pour identifier des vulnérabilités spécifiques ou des tendances globales», a-t-on expliqué de même source.

Investissment de 37 milliards de dollars

Le bateau, mis au point dans le cadre du programme «Littoral Combat Ship» qui représente un investissement de 37 milliards de dollars, est arrivé la semaine dernière à Singapour. Son constructeur Lockheed Martin espère que sa présence stimulera la demande en Asie.

La sécurité informatique est l'une des priorités de la marine américaine, dont l'efficacité dépend largement des systèmes de télécommunication, de positionnement et de guidage par satellite. Les services de renseignement américains ont annoncé le mois dernier que le piratage informatique avait supplanté le terrorisme dans la hiérarchie des menaces auxquelles les Etats-Unis sont confrontés.