Lettres empoisonnées envoyées à Obama: Le suspect libéré sous caution

Avec Reuters

— 

Paul Kevin Curtis, un habitant du Mississippi inculpé pour l'envoi de lettres empoisonnées à trois personnalités américaines dont le président Barack Obama, a été libéré sous caution, annonce mardi l'US Marshals Service. Paul Kevin Curtis, qui a 45 ans, a obtenu sa libération sous caution au troisième jour de son audience devant un tribunal fédéral. Il a été inculpé jeudi dernier. Il risque 15 ans de prison et 500.000 dollars d'amende s'il est reconnu coupable.

Les trois lettres, dont deux au moins contenaient des traces de ricine, un poison violent, et la troisième une substance granuleuse, ont été envoyées au sénateur républicain Roger Wicker, à la Maison blanche et à une magistrate de l'Etat du Mississippi, Sadie Holland, a précisé le FBI. Elles portaient les initiales «KC» et les enveloppes étaient frappées du cachet de poste de Memphis, dans le Tennessee, avec la date du 8 avril.