Un faux tweet d'AP annonce un attentat à la Maison blanche

PIRATAGE Le compte Twitter de l’agence de presse américaine a été suspendu après un piratage...

M.P.

— 

La Maison Blanche, à Washington. 
La Maison Blanche, à Washington.  — Robert Huberman/SUPERSTOCK/SIPA

Peu après 19 heures ce mardi, un tweet de la prestigieuse agence Associated Press (AP) provoque l’incrédulité sur les réseaux sociaux: «Alerte: Deux explosions à la Maison blanche et Barack Obama est blessé».

Très vite, des journalistes de l’agence de presse américaine annoncent que le compte Twitter a été piraté et qu’il ne faut pas tenir compte de l’information, qui est fausse. Le compte a depuis été suspendu.

Dans un communiqué, AP précise que ce piratage intervient après plusieurs tentatives de piratage des comptes Twitter des journalistes d’AP. Et que son compte a été suspendu mais que l’agence travaille «à corriger le problème».  La publication a brièvement fait chuter la Bourse de New York et bondir les emprunts d'Etat américains, valeur refuge traditionnelle des investisseurs.

Obama va bien, rassure la Maison blanche

Le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney a déclaré à la presse peu après l'incident que le président Barack Obama se portait bien.

Ce piratage intervient alors qu'il y a à peine plus d'une semaine, la ville de Boston a été touchée de plein fouet par une attaque terroriste qui a fait trois morts et plus de 170 blessés. Le suspect, Djokhar Tsarnaev, a été arrêté à l'issue d'une longue chasse à l'homme au cours de laquelle son frère, également suspecté, a été tué.