Bogota et les Farc entament une nouvelle session de pourparlers

Avec Reuters

— 

Le gouvernement colombien et les rebelles marxistes des Farc ont entamé mardi à La Havane une nouvelle session de pourparlers de paix après un mois de pause. Au terme de la précédente phase de discussions, qui s'est achevée le 21 mars, les deux parties ont fait état de progrès dans leurs négociations sur la réforme agraire.

L'ancien vice-président colombien Humberto de la Calle, qui dirige les pourparlers pour le gouvernement, a insisté sur le besoin de régler cette question cruciale afin d'avancer sur d'autres dossiers. «Nous arrivons aujourd'hui à La Havane avec l'objectif de prendre des décisions», a-t-il dit à la presse avant de s'engouffrer dans le principal centre des congrès de la capitale cubaine, où se tiennent les discussions. «Nous voulons des résultats. C'est un processus qui ne peut pas se prolonger indéfiniment.»

Le négociateur en chef des Farc, Ivan Marquez, a déclaré que son équipe entamait cette nouvelle session avec «l'espoir de pouvoir enfin trouver une solution politique à ce long conflit». Le gouvernement de Bogota et les rebelles des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) ont entamé le 19 novembre 2012 ces négociations pour mettre fin à près de cinquante ans d'une insurrection qui a fait des dizaines de milliers de morts.