Le Premier ministre turc maintient sa visite à Gaza malgré les pressions américaines

Avec Reuters

— 

Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan a annoncé mardi qu'il maintenait sa visite fin mai à Gaza, malgré les pressions de Washington l'invitant à la reporter. «Il est hors de question de retarder mon déplacement. Comme je l'ai déja dit, le voyage à Gaza interviendra après mon voyage aux Etats-Unis. Il n'y aura pas de report», a-t-il dit aux journalsites.

En visite dimanche en Turquie, le secrétaire d'Etat John Kerry a confirmé que les Etats-Unis avaient conseillé au Premier ministre turc de différer sa visite. Le chef du gouvernement turc, qui souhaite depuis des années se rendre dans l'enclave palestinienne faisant l'objet d'un blocus israélien partiel, a déclaré le 14 avril qu'il effectuerait le déplacement après sa visite officielle prévue à la mi-mai aux Etats-Unis.

Ce déplacement était initialement prévu pour ce mois d'avril, mais le Premier ministre turc, issu de la mouvance islamiste, l'a repoussé à la demande de Washington, rapportent les médias turcs. Les Etats-Unis ne veulent pas qu'un voyage aussi controversé puisse nuire au tout récent rapprochement, suscité par Washington, entre la Turquie et Israël.