Italie: La droite pourrait accepter Matteo Renzi comme Premier ministre

Avec Reuters

— 

Le Peuple de la liberté (PDL), la formation de Silvio Berlusconi, a laissé entendre ce mardi qu'elle n'était pas hostile par principe à la nomination éventuelle de Matteo Renzi, l'étoile montante du centre gauche, au poste de président du Conseil italien.

Le jeune (38 ans) maire de Florence, qui appartient à l'aile centriste du Parti démocrate (PD), ne faisait pas partie des candidats mentionnés jusqu'à lundi soir, lorsque son nom a été avancé par l'un des dirigeants du PD, Matteo Orfini. «Le Peuple de la liberté n'est pas contre en principe une candidature de Renzi», a indiqué une source parlementaire du PDL.

Giorgio Napolitano a entamé ce mardi matin des consultations express dans l'espoir de désigner le plus rapidement possible un nouveau président du Conseil et sortir ainsi l'Italie de l'impasse dans laquelle elle a été plongée par le résultat des élections législatives en février.