Tamerlan Tsarnaev a été entendu en 2011 par le FBI

Avec Reuters

— 

M.Rourke/AP/SIPA

Tamerlan Tsarnaev a été entendu en 2011 par la police américaine après l'avertissement d'un pays étranger, a confirmé vendredi le FBI, qui pourrait ainsi être placé dans l'embarras. Les autorités du pays en question, qui n'a pas été précisé, le soupçonnaient d'être «un adepte de l'islam radical» sur le point de quitter les Etats-Unis pour rejoindre un mouvement armé, a précisé le FBI vendredi soir. L'audition de Tamerlan Tsarnaev et de sa famille n'a pas permis «de découvrir une quelconque activité terroriste», pas plus que les recherches concernant leurs déplacements, leurs activités sur internet ou leur entourage, ajoute l'agence.

 «Un coup monté», selon la mère des deux suspects

Interrogée par le service en langue anglaise de la chaîne de télévision Russia Today, la mère des deux suspects a pour sa part affirmé que son fils aîné était surveillé par le FBI depuis au moins trois ans et que la police fédérale américaine était parfaitement au courant de ses activités. «Il était contrôlé par le FBI depuis quelque chose comme trois à cinq ans», a dit Zoubeidat Tsarnaeva, employant en anglais le faux-ami du mot russe signifiant «surveiller». «Ils savaient ce que mon fils était en train de faire, ils savaient quels sites il consultait sur internet» a-t-elle ajouté.

D'après Russia Today, qui l'a interrogée au téléphone, Zoubeidat Tsarnaeva se trouvait à Makhachkala, la ville du Daguestan où elle réside. Comme Anzor, leur père interrogé vendredi par les médias, Zoubeidat Tsarnaeva pense que ses enfants ont été manipulés. «C'est vraiment, vraiment difficile à entendre. Et en tant que mère, tout ce que je peux dire, c'est que je suis vraiment convaincue, je suis sûre à 100% qu'il s'agit d'un coup monté» a-t-elle dit. On ignore donc d'où provenait l'avertissement mentionné par le FBI mais Tamerlan Tsarnaev aurait effectué un voyage en Russie l'année dernière.

«Très perturbant de savoir qu’il était sur les écrans radar du FBI»

Les deux suspects, originaires de Tchétchénie, sont nés au Kirghizistan et vivaient depuis une dizaine d'années aux Etats-Unis, où rien ne pouvait laisser croire qu'il s'agissait d'extrémistes. Le cadet a la nationalité américaine  Rien n'indiquait jusqu'ici que les frères Tsarnaev étaient connus des services de police.

«C'est une information nouvelle pour moi et c'est très perturbant de savoir qu'il était sur les écrans radar du FBI» a réagi Michael McCaul, député républicain du Texas et président de la commission Sécurité de la Chambre des représentants. Les services de sécurité américains avaient auparavant indiqué ne disposer d'aucune information permettant d'établir un lien entre les frères Tsarnaev et un mouvement islamiste tel qu'Al Qaïda.