La Chine lâche du lest sur la Corée du Nord

©2006 20 minutes

— 

Après l'essai nucléaire nord-coréen, les discussions se poursuivent au Conseil de sécurité de l'ONU pour trouver une réponse adéquate. Elles n'ont rien donné jusqu'à présent, car les points de vue américain et japonais d'une part, qui soutiennent des sanctions sévères, et chinois d'autre part, partisan de plus de retenue, restent inconciliables. Pékin, fidèle allié du régime communiste nord-coréen, s'est néanmoins déclaré disposé à soutenir des mesures « punitives », à condition qu'elles soient « appropriées ».

Le projet de résolution en discussion à l'ONU condamne l'essai et exige le retour de la Corée du Nord aux pourparlers à six, qu'elle boycotte depuis novembre 2005.

La Corée du Nord a menacé hier d'adopter des « contre-mesures concrètes », sans en préciser la nature, si les Etats-Unis continuaient à exercer des pressions contre elle, qu'elle interpréterait comme une « déclaration de guerre ».