Explosion d'usine au Texas: «Les conditions étaient largement réunies pour déclencher la détonation»

INTERVIEW Un expert en assistance et conseil en incendie et explosion apporte son éclairage après l'explosion meurtrière survenue dans la nuit de mercredi à ce jeudi...

Propos recueillis par Alexandra Luthereau

— 

 Incendie dans une usine d'engrais dans le Texas
 Incendie dans une usine d'engrais dans le Texas — D.HURTT

Benoît Sallé, expert en assistance et conseil en incendie et explosion à l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), explique à 20 Minutes ce qui a dû provoquer l'explosion dans l’usine d’engrais de West, au Texas...

Comment l’explosion spectaculaire a pu se produire?

Dans une usine d’engrais chimique, on trouve du nitrate d’ammonium et ses produits de fabrication, connus pour leurs propriétés inflammables et explosives. Le nitrate d'ammonium et les ammonitrates sont aussi connus pour leur utilisation dans la fabrication d’explosifs. Les ammonitrates mis en présence du feu peut déclencher une explosion dès que la température est proche de 300° C. Le foyer de l’incendie de l’usine devait atteindre les 1.000°C. Les conditions étaient largement réunies pour déclencher la détonation. L’incendie est le facteur déclenchant.

Comment expliquer l’importance de la détonation?

Plus les quantités d’ammonitrate et des produits de fabrication sont importantes, plus la détonation l’est aussi. C’est proportionnel. Dans une usine d’engrais, c’est un produit que l’on trouve en grosse quantité. Par ailleurs, d’autres facteurs ont pu aggraver voire faciliter la détonation comme la contamination par d’autres produits qu’ils soient combustibles ou non combustibles, ou des produits incompatibles.

Y a-t-il un risque d’une nouvelle explosion sur le site de cette usine?

Si le feu n’est pas éteint, on peut tout imaginer, tout est possible. Des structures métalliques peuvent s’effondrer, des silos s’ouvrir, des produits tomber... Souvent dans ce type d’événement, ce n’est pas le premier événement qui est le plus important mais les événements secondaires.

Qu’est-ce qui est frappant concernant cet événement?

Quand je vois les images de l’incendie, je me demande on a pu arriver à une telle ampleur. On n’éteint pas un incendie, on limite sa propagation. Quelque chose ne s’est pas bien passé. Les phases préliminaires de gestion de l’incendie dans l’usine n’ont pas été gérées suffisamment tôt apparemment.

Quels sont les risques sanitaires pour la population?

Une fumée est forcément corrosive, toxique... Une fumée a forcément un impact. En fonction de l’étude du panache de la fumée, du sens du vent, des retombées des poussières et cendres les experts pourront émettre des hypothèses de risques. Moi je ne suis pas expert en la question mais ce que je sais c’est que les fumées ne sont pas anodines pour la population.

En France, une telle catastrophe pourrait-elle survenir après les événements d’AZF en 2001?

Suite à l’explosion de l’usine AZF de Toulouse, l’INRS a publié avec la Caisse d’assurance maladie une recommandation pour le stockage de nitrate d’ammonium et des ammonitrates pour la protection de la santé et de la sécurité des salariés. Par ailleurs, le ministère de l’Environnement a sacrément recadré les mesures de stockage pour la protection de l'environnement et des populations. L’accident de Toulouse a fait prendre la mesure de la dangerosité de ces produits. Mais il n’existe aucune garantie pour que cela ne se reproduise pas. Le risque zéro n’existe pas. En revanche, je pense que si c’était arrivé en France, les dégâts et l’importance de l’accident seraient beaucoup moins importants que ce que l’on constate au Texas aujourd’hui.