Boston: Les médias, le personnel, priés de quitter le tribunal

Reuters

— 

Des responsables de la sécurité de la ville de Boston ont ordonné mercredi au personnel, aux avocats et aux journalistes rassemblés devant le tribunal fédéral de Boston de quitter les lieux, selon un journaliste de Reuters présent sur place. Une foule de personnes a aussitôt évacué les lieux, sans plus d'informations sur les raisons de cette décision.

Des journalistes s'étaient rassemblés devant le tribunal pour attendre l'arrivée d'un suspect en lien avec le double attentat du marathon de Boston dont l'arrestation, depuis démentie, avait été annoncée auparavant par la chaîne CNN et le Boston Globe.

Les autorités de Boston ont par ailleurs indiqué mercredi que la cérémonie prévue jeudi en hommage aux victimes de l'attentat, au cours de laquelle le président Barack Obama doit s'exprimer, sera ouverte au public mais extrêmement surveillée.

Les portes de la cathédrale de la Sainte-Croix de Boston, où l'événement doit avoir lieu, ouvriront à 08h00 locales (12h00 GMT), soit trois heures avant le début de la cérémonie, ont annoncé le maire de Boston et le gouverneur du Massachusetts. Ils ont précisé que les mesures de sécurité prises pour l'occasion seraient similaires à celles mises en place dans un aéroport, avec un contrôle des liquides, des sacs, et de tout objet tranchant.