Russie: Vladimir Poutine menace de limoger des hauts dirigeants

Avec Reuters

— 

Le président russe Vladimir Poutine a menacé de limoger de hauts dirigeants pour non respect de ses décisions en matière de dépenses sociales, mise en garde en forme d'avertissement pour le gouvernement de Dmitri Medvedev.

Une vidéo mise en ligne ce mercredi, peu avant un discours du Premier ministre devant le parlement, montre le président russe en train de tancer des responsables lors d'une réunion sur le logement à laquelle assistaient plusieurs ministres dont celui des Finances, Anton Silouanov, et le vice-Premier ministre, Dmitri Kozak.


«Soit vous travaillez mal et vous devrez démissionner»

Vladimir Poutine demande que ses promesses en matière de dépenses sociales visant à améliorer la vie des Russes soient mises en oeuvre. «Si nous ne le faisons pas, nous devrons reconnaître que soit je travaille inefficacement, soit vous travaillez mal et vous devrez démissionner», déclare-t-il lors de la réunion qui s'est tenue à Elista dans le sud de la Russie. «Je souhaiterais attirer votre attention sur le fait que je suis actuellement plutôt enclin au second scénario», ajoute le chef de l'Etat. «Je ne veux pas qu'il y ait de malentendu et je veux que nous parlions honnêtement», insiste-t-il.

Avant ces commentaires, le président avait demandé que les caméras soient éteintes. Cela n'a pas empêché la vidéo d'apparaître sur le site Lifenews.ru, proche du Kremlin. Depuis des mois, les observateurs s'interrogent sur les relations entre Vladimir Poutine et son Premier ministre. Certains estiment qu'il risque d'être limogé, bien que le gouvernement et le Kremlin aient démenti ces rumeurs.

Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a confirmé à l'agence de presse RIA l'authenticité de la vidéo tout en précisant que ses propos s'adressaient à des dirigeants régionaux présents lors de la réunion plutôt qu'aux ministres présents. Vladimir Poutine, qui a remplacé Dmitri Medvedev à la présidence en mai 2012 après quatre ans passés au poste de Premier ministre, a promis des dépenses importantes dans le domaine social à la suite de manifestations, les plus importantes depuis son arrivée initiale au pouvoir en 2000. L'an dernier, il a adressé des reproches à trois ministres pour ne pas avoir mis en oeuvre ses projets sociaux. L'un d'entre eux, le ministre chargé du Développement régional, Oleg Govoroune, a démissionné peu après.