L'ONU doit veiller aux droits de l'homme au Sahara occidental

Avec Reuters

— 

Les Etats-Unis ont proposé que la mission de maintien de la paix de l'ONU au Sahara occidental soit chargée de veiller au respect des droits de l'homme dans ce territoire, ont déclaré mardi des diplomates en poste aux Nations unies. Mécontent, le Maroc a répliqué en annulant les manoeuvres militaires annuelles «Lion africain», auxquelles devaient participer 1.400 soldats américains et 900 militaires marocains.

Dans un communiqué, le Maroc a dit avoir «confiance en la sagesse des membres du Conseil de sécurité et en leur aptitude à trouver des formules appropriées pour préserver le processus politique de tout faux pas qui aurait des conséquences importantes et néfastes sur la stabilité de la région». La proposition américaine est intégrée à un projet de résolution au Conseil de sécurité que Washington a fait circuler auprès du groupe des "amis du Sahara occidental", qui comprend les Etats-Unis, la France, l'Espagne, la Grande-Bretagne et la Russie, ont déclaré des diplomates en poste à l'Onu, sous le couvert de l'anonymat.

«Les Etats-Unis ont proposé une composante de surveillance des droits de l'homme pour l'Onu au Saharan occidental», a dit un diplomate. D'autres diplomates ont confirmé ses propos. Ce projet de résolution est destiné à proroger d'un an le mandat de la Minurso, la mission des Nations unies au Sahara occidental. Il doit être mis aux voix dans le courant du mois.Selon des diplomates à l'ONU, la France, qui soutient traditionnellement le Maroc, est mécontente de la proposition américaine.