Explosions à Boston: Le «man on the roof» fait frissonner le Web

WEB Une photo montrant la silhouette d’un homme sur un toit, au moment de la seconde explosion, alimente les débats...

Mathieu Gruel

— 

La photo d'un homme sur les toits de Boston, au moment des explosions, fait réagir sur le Web, le 16 avril 2013
La photo d'un homme sur les toits de Boston, au moment des explosions, fait réagir sur le Web, le 16 avril 2013 — Dan Lampariello/DobsonA/REX/SIPA

A qui appartient cette silhouette? Et que faisait cette personne sur le toit? Les internautes n'ont plus que ces questions au bout du tweet, ce mardi. Diffusée sur les réseaux sociaux, une photo prise au moment de la seconde explosion survenue lors du marathon de Boston montre en effet une silhouette sur le toit d'un immeuble qui surplombe la ligne d'arrivée.

Il n'en fallait pas plus pour lancer la machine à questions et alimenter ce qui est en train de donner lieu à une «Twitter conspiracy» sur le «man on the roof» («l'homme sur le toit»).

 

Un utilisateur de Twitter, qui se présente comme un Anonymous, aimerait en savoir un peu plus sur cette mystérieuse silhouette, comme il le dit -en anglais- sur son comte Twitter («plz tell me more about the man on the roof»).

 

Depuis, la photo prise par Dan Lampariello, un spectateur venu assister à l’événement, alimente les débats sur Twitter, où elle a été retweetée des milliers de fois. «Who is the guy on the roof ?» («Qui est l’homme sur le toit»), s’est interrogé le titulaire du faux compte du chanteur de RnB Franck Ocean, alors qu’un autre estimait que cet homme, en train de regarder la deuxième explosion, était la chose la plus étrange qu’il n’avait jamais vue.

Et forcément, sur Internet, l’image de cet homme sur le toit est à deux doigts de devenir un mème. Comme avec celui-ci, interrogatif, où figure la question «Et si l’homme sur le toit était juste en train de regarder la course…»

Car à l’occasion du marathon de Boston, il est fréquent que des gens se rendent sur les toits. Histoire d’avoir une meilleure vue sur l’événement, dont l’arrivée est toujours jugée au même endroit.

 

 

Ainsi en 2011, un jeune homme qui faisait la fête avec des amis en regardant l’épreuve sportive avait fait un chute à travers une fenêtre. Sauf que, cette fois, personne n’a chuté et l’identité du «man on the roof» reste un mystère.