Al Gore, le nouveau croisé de l'environnement

©2006 20 minutes

— 

"Une vérité qui dérange", documentaire de Davis Guggenheim (Etats-Unis, 1H38), expose la croisade de l'Américain Al Gore, ancien vice-président de Bill Clinton (1993-2001), contre le réchauffement climatique. Dans ce film qui ne se veut pas pamphlétaire, Al Gore s'efforce de montrer qu'il s'agit du "plus grand défi moral auquel est confrontée l'humanité".
"Une vérité qui dérange", documentaire de Davis Guggenheim (Etats-Unis, 1H38), expose la croisade de l'Américain Al Gore, ancien vice-président de Bill Clinton (1993-2001), contre le réchauffement climatique. Dans ce film qui ne se veut pas pamphlétaire, Al Gore s'efforce de montrer qu'il s'agit du "plus grand défi moral auquel est confrontée l'humanité". — AFP

Al Gore, le retour. Celui qui avait frôlé la présidence américaine en 2000 face à Bush a une mission : convaincre, un à un s'il le faut, la population mondiale des dangers encourus en raison du réchauffement climatique.

Ses armes : la persévérance – il bataille en faveur de l'environnement depuis trente ans –, le squattage médiatique – à la télévision, au cinéma, dans la presse – et l'argent – conseiller pour Google, il a récolté des millions de dollars en actions.

Ses faiblesses : on reproche à ce guerrier de l'environnement d'avoir fait preuve de passivité lorsqu'il était vice-président entre 1993 et 2001, laissant ainsi s'accomplir la plus grande déforestation de l'histoire américaine. « Il a manqué de courage à ce moment-là, avance le photographe Yann Arthus- Bertrand, entré en contact avec lui après avoir vu son film. Aujourd'hui, il s'en mord un peu les doigts, même s'il ne le dit pas. »

L'homme est désormais plus déterminé que jamais. Les médias américains saluent en choeur sa « résurrection ». Doit-on se préparer à son retour en politique avant la présidentielle de 2008 ? Prudent, Al Gore, 58 ans, se dit « politicien en convalescence ». « Je n'ai pas l'intention d'être candidat », assure le démocrate. Et d'ajouter : « Bien que je ne l'aie pas complètement exclu. Mais je ne m'y attends pas. »

F. V.