Egypte: Pas de libération conditionnelle pour Moubarak

Avec Reuters

— 

Hosni Moubarak restera en prison en dépit de sa libération sous caution ordonnée par un juge égyptien, a-t-on appris ce lundi de sources judiciaires. L'ex-raïs, renversé en février 2011, est arrivé au terme des deux ans de détention provisoire dans le cadre de la procédure ouverte contre lui pour complicité du meurtre de manifestants du printemps arabe égyptien, soit la durée maximale permise par la loi. Mais il fait l'objet de poursuites dans d'autres enquêtes, ce qui autorise son maintien en détention, explique-t-on de même source.

Le procès en appel de l'ancien président et de son ministre de l'Intérieur Habib al Adli, tous deux condamnés en juin en première instance à la réclusion à perpétuité pour leur implication dans la répression de la Révolution du Nil, a tourné court samedi, le juge Mustapha Hassan Abdallah s'étant dessaisi de l'affaire pour la transmettre à une autre juridiction.

Ce lundi, un juge a ordonné que Moubarak bénéficie, dans cette affaire, d'une mesure de libération sous caution. Mais des responsables de la justice égyptienne ont expliqué que cette décision n'annulait pas la détention provisoire de Moubarak liée à d'autres accusations, notamment pour des faits présumés de corruption, précisent des médias égyptiens. L'ancien président égyptien est détenu dans un hôpital militaire.