Italie: Le parquet veut un procès pour les officiers du Costa Concordia

Avec Reuters

— 

Le parquet de Grosseto, en Italie, a réclamé ce lundi que l'ancien capitaine Francesco Schettino soit jugé pour homicide, naufrage et abandon de navire à la suite de la mort de 32 personnes en janvier 2012 dans l'échouement et le chavirement du Costa Concordia le long de la côte toscane. S'il est condamné, Francesco Schettino encourt une peine de 20 ans de prison. Le parquet souhaite également un procès pour cinq autres officiers de bord, pour diverses charges allant d'homicide à refus de coopérer avec les autorités maritimes.

Plus de 4.000 passagers et membres d'équipage se trouvaient à bord du navire de croisière lorsqu'il a heurté le littoral de l'île du Giglio et s'est couché à demi-immergé. L'avocat de Francesco Schettino assure que son client n'est pas responsable de l'accident et n'a pas abandonné le navire. «C'était un accident de travail. On ne criminalise pas un homme sous prétexte qu'il a eu un accident de travail», a dit Francesco Pepe à la presse au cours d'une interruption de séance. Ces audiences doivent se dérouler jusqu'au 24 avril, date après laquelle le juge Pietro Molino décidera d'organiser ou non un procès.

La société Costa Croisières, filiale de Carnival, a accepté la semaine dernière de verser une amende d'un million d'euros, ce qui lui permettra d'éviter un procès au pénal mais pas des poursuites civiles. L'avocat de Costa a jugé que la société était en droit de réclame des dommages et intérêts pour la perte de son navire, une position que condamnent les représentants des familles des victimes. Les avocats des autorités de Giglio ont pour leur part annoncé leur intention de réclamer au moins 80 millions d'euros à Costa, dont le navire est toujours couché sur le rivage de l'île.