Monde

Tension pakistano-afghane après un incident près de la frontière

Des centaines d'étudiants afghans sont descendus ce lundi dans les rues de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, pour protester contre la construction d'une barrière militaire pakistanaise dans une zone considérée par Kaboul comme partie intégrante du territoire afghan. Cet incident survient alors que les relations sont de plus en plus tendues entre Kaboul et Islamabad. Fin mars, le gouvernement afghan avait pour la première fois évoqué la possibilité d'ouvrir des pourparlers avec les Taliban sans que le Pakistan voisin, pays d'origine du mouvement, y soit associé.

La manifestation a eu lieu à la suite d'un communiqué du président afghan Hamid Karzaï, qui a ordonné dimanche à ses hauts fonctionnaires de faire retirer la barrière et les autres «installations militaires pakistanaises près de la ligne Durand», nom donné en 1883 à la frontière tracée entre les deux Etats.

«Construire une barrière pakistanaise sur la ligne Durand à l'intérieur du territoire afghan est contraire à toutes les règles internationales», a déclaré ce lundi le général Zahir Azimi, porte-parole du ministère afghan de la Défense, lors d'une conférence de presse. «Nous utiliserons toutes les options pour faire disparaître tout ce qu'ils ont construit», a-t-il ajouté, sans donner de détails.