Catherine Ashton en visite cette semaine dans les Balkans

Avec Reuters

— 

La porte-parole de la diplomatie européenne Catherine Ashton va se rendre cette semaine dans trois pays de l'ouest des Balkans - Monténégro, Albanie et Macédoine -, au moment même où la Commission européenne s'apprête à décider si elle recommande l'ouverture de négociations d'adhésion à l'UE pour la Serbie et peut-être la Macédoine.

«Je vais me rendre dans l'ouest des Balkans afin de renforcer l'engagement de l'UE en faveur des perspectives européennes des pays de la région. J'encouragerai les dirigeants de la région à poursuivre le processus de réformes et à favoriser les bonnes relations de voisinage», a dit Ashton dans un communiqué dimanche soir.

Négociations d'adhésion

La Commission européenne doit publier mardi son rapport de suivi sur l'ouest des Balkans et annoncera si elle recommande ou non l'ouverture de négociations d'adhésion avec la Serbie et peut-être aussi avec la Macédoine. Ce rapport devrait aussi porter sur les perspectives de rapprochement du Kosovo avec l'UE.

Le rejet récent par la Serbie du plan élaboré sous médiation européenne concernant un projet de partition ethnique du Kosovo, son ancienne province, est un revers pour les perspectives d'adhésion de Belgrade à l'UE. Le gouvernement de coalition au pouvoir à Belgrade a toutefois réclamé la semaine dernière la poursuite de négociations sur le Kosovo, qui a proclamé son indépendance en février 2008.

La Croatie doit devenir le 28e membre de l'Union européenne au 1er juillet, rejoignant la Slovénie qui est jusqu'à présent la seule ex-république yougoslave à faire partie de l'UE. Le Monténégro a entamé des négociations d'adhésion et la Macédoine, comme la Serbie, a le statut de candidate à l'adhésion. Les efforts de Skopje pour accélérer son processus d'adhésion sont contrecarrés par la Grèce, qui souhaite que la Macédoine change son nom - le même que l'une de ses provinces septentrionales. L'Albanie n'a pu quant à elle obtenir le statut de candidate à l'UE.