L'odeur, pas la couleur, obstacle à la rencontre amoureuse

Avec Reuters

— 

La couleur de peau ou la religion ne semblent pas être un problème lors des rencontres amoureuses aux Etats-Unis, à l'inverse de la mauvaise odeur corporelle ou de la moustache féminine, si l'on en croit un sondage. Près de 53% des célibataires américains interrogés disent utiliser des sites de rencontres en ligne et 56% se tournent vers internet pour obtenir des conseils plutôt que vers un ami.

Le sondage, publié par la chaîne de télévision Oxygen Media avant la première diffusion de l'émission «Find me a man» mardi, montre que les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes (57% contre 28%) à vouloir revoir une personne après avoir couché avec elle lors du premier rendez-vous.

Autre communauté

Près de 90% des femmes de la communauté hispanique ou afro-américaine interrogées et 85% des blanches se disent prêtes à fréquenter une personne d'une autre communauté. Toujours selon ce sondage réalisé par l'institut Research Now du 26 mars au 2 avril, 80% des 833 personnes interrogées pourraient fréquenter une personne pratiquant une religion différente de la leur.

En revanche, la mauvaise odeur orporelle peut pousser 87% des femmes à mettre un terme à un rendez-vous, tandis que la moustache féminine est citée par 68% des hommes. L'émission «Find me a man» vise à aider des femmes vivant à Miami à trouver l'homme de leurs rêves grâce aux conseils d'une coach.