Al Qaïda en Irak fusionne avec le Front al Nousra syrien

Avec Reuters

— 

L'aile irakienne d'Al Qaïda a fusionné avec le Front al Nousra, mouvement islamiste à la pointe de l'insurrection syrienne, ce qui risque d'accentuer les hésitations des pays qui soutiennent le soulèvement contre le président Bachar al Assad. Le chef de file de l'Etat islamique d'Irak, Abou Bakr al Baghdadi, a annoncé que des cellules de combattants du Front al Nousra, considéré par les Etats-Unis comme une organisation terroriste, étaient financées par son groupe depuis le début du soulèvement il y a deux ans.

Et s'il n'avait rien dit jusqu'à présent, précise-t-il, c'était pour des raisons de sécurité. Dans un communiqué publié sur des sites internet islamistes et dont Reuters a pris connaissance mardi, il précise que les deux entités agiront désormais sous le seul nom d'Etat islamique d'Irak et du Levant.

L'activisme islamique dans le conflit syrien constitue la quadrature du cercle pour les puissances occidentales et leurs alliés arabes. Favorables au renversement du régime de Bachar al Assad, ils s'inquiètent du pouvoir croissant des combattants djihadistes musulmans sunnites dont l'idéologie farouchement anti-chiite entretient les tensions communautaires au Proche-Orient.