Le Sahara occidental est menacé par le conflit malien, selon l'ONU

Reuters

— 

Le conflit malien pourrait déborder au Sahara occidental, où les indépendantistes du Front Polisario évoquent un risque d' «infiltrations terroristes», avertit le secrétaire général de l'ONU dans un rapport remis au Conseil de sécurité.

Les autorités marocaines ont pris possession de ce territoire après le retrait espagnol de 1975, ce qui a donné lieu à un conflit séparatiste qui s'est achevé en 1991. La Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) veille depuis au cessez-le-feu.

«Eventuelles infiltrations de groupes armés»

 «Au cours de rencontres avec la Minurso, des dirigeants du Front Polisario n'ont pas exclu des infiltrations terroristes», écrit Ban Ki-moon, dans le rapport dont Reuters a pu prendre connaissance lundi. «D'éventuelles infiltrations de groupes armés, des lacunes dans la coordination en matière de sécurité et le manque de ressources pour le contrôle des frontières mettent les observateurs militaires en danger».

«Tous les gouvernements consultés se sont vivement inquiétés du risque de débordement du conflit malien dans les pays voisins et craignent qu'il ne contribue à radicaliser les camps de réfugiés», souligne le secrétaire général de l'ONU.