La Syrie rejette la mission des enquêteurs de l'ONU proposée par Ban Ki-moon

avec AFP

— 

Damas a rejeté lundi la mission des enquêteurs de l'ONU devant être envoyés en Syrie pour déterminer si des armes chimiques sont utilisées dans le conflit, telle que l'a proposée le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui envisage un déploiement sur tout le territoire.
Damas a rejeté lundi la mission des enquêteurs de l'ONU devant être envoyés en Syrie pour déterminer si des armes chimiques sont utilisées dans le conflit, telle que l'a proposée le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui envisage un déploiement sur tout le territoire. — Dominique Faget AFP

Damas a rejeté ce lundi la mission des enquêteurs de l'ONU devant être envoyés en Syrie pour déterminer si des armes chimiques sont utilisées dans le conflit, telle que l'a proposée le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui envisage un déploiement sur tout le territoire.

«Le secrétaire général (...) a suggéré une mission supplémentaire permettant à la mission de se déployer sur tout le territoire syrien, cela est contraire à la demande qu'a faite la Syrie aux Nations unies» à ce sujet, a indiqué un responsable du ministère des Affaires étrangères cité par l'agence officielle SANA.

«Regrets»

Il a souligné que «la Syrie ne pouvait accepté de telles manoeuvres de la part du secrétariat général de l'ONU, tenant compte du rôle négatif qu'elle a joué en Irak et qui a ouvert la voie à l'invasion américaine» de 2003.

Le ministère des Affaires étrangères syrien a «regretté» que Ban Ki-moon «ait cédé aux pressions d'Etats connus pour leur soutien à l'effusion de sang en Syrie», sans préciser de quels pays il s'agissait.