Egypte: 2e décès après les heurts à la cathédrale copte du Caire

Avec Reuters

— 

Un deuxième Egyptien a succombé à ses blessures ce lundi, à la suite des affrontements du week-end entre musulmans et coptes aux abords de la cathédrale Saint-Marc du Caire. Il s'agit d'un jeune homme de 21 ans et de confession musulmane prénommé Mohammed, a-t-on appris de sources proches des services de sécurité.

Il est décédé à l'hôpital où il avait été admis pour une fracture du crâne après les affrontements qui ont éclaté lors des obsèques de quatre coptes tués par balles vendredi à El Khessous, près de la capitale. Ces heurts sont parmi les plus violents depuis la «révolution du Nil», qui a mis fin au règne du président Hosni Moubarak en février 2011.

Le ministère de la Santé fait état de 90 blessés au moins, dont onze policiers. Tout est mis en oeuvre pour garantir la sécurité des Egyptiens, quelle que soit leur confession, a assuré le Premier ministre Hicham Kandil. Le chef du gouvernement a en outre promis de livrer les responsables à la justice et de saisir les armes qui circulent illégalement.