Egypte: Des salafistes manifestent au Caire contre l'Iran

Reuters

— 

Une centaine de manifestants sunnites ont tenté vendredi de pénétrer de force dans la résidence du chargé d'affaires iranien au Caire pour dénoncer le réchauffement des relations entre l'Egypte et la République islamique, ont rapporté des témoins.

Les assaillants, appartenant à deux groupes salafistes, ont déchiré un drapeau iranien et brièvement hissé sur la résidence le drapeau de la rébellion syrienne, avant d'être refoulés par les forces de l'ordre.

Des salafistes affirment que Téhéran se livre à du prosélytisme chiite en Egypte

Le régime chiite de Téhéran soutient le président syrien Bachar al Assad, qui est de confession alaouite, une branche du chiisme. Interrogé par l'agence de presse Mena, le chargé d'affaires iranien en Egypte, Mojtaba Amani, a présenté comme de «purs mensonges» les accusations des salafistes qui affirment que Téhéran se livre à du prosélytisme chiite en Egypte, pays majoritairement sunnite.

Les manifestants ont scandé des slogans hostiles à l'Iran et au chiisme et critiqué la politique de rapprochement entre Le Caire et Téhéran, notamment la récente décision d'autoriser des touristes iraniens à visiter l'Egypte.

Les relations entre les deux pays, après plus de trente ans de brouille, se sont améliorées depuis l'arrivée des Frères musulmans au pouvoir en Egypte et l'élection de Mohamed Morsi à la présidence en juin dernier.