Fidel Castro conseille à la Corée du Nord d’éviter la guerre

Reuters

— 

L'ancien numéro un cubain Fidel Castro a conseillé vendredi à la Corée du Nord d'éviter toute guerre, estimant que les tensions actuelles dans la péninsule coréenne représentaient l'un des «risques les plus graves» de conflit nucléaire depuis la crise des missiles en 1962 à Cuba.

Déclarant s'exprimer en ami de la Corée du Nord, Fidel Castro écrit dans les médias cubains que la Corée du Nord a donné au monde entier la preuve de ses prouesses technologiques et qu'elle doit maintenant penser à ses devoirs envers la communauté internationale.

«Une telle guerre affecterait plus de 70% de la population mondiale»

Fidel Castro était au pouvoir en 1962 lors de la «crise des missiles», au cours de laquelle l'Union soviétique et les Etats-Unis se sont retrouvés au bord d'un conflit nucléaire. «Maintenant qu'elle (la Corée du Nord) a fait la preuve de ses prouesses techniques et scientifiques, nous lui rappelons ses devoirs envers d'autres pays qui ont été de grands amis et disons qu'il serait injuste d'oublier qu'une telle guerre affecterait plus de 70% de la population mondiale», déclare Fidel Castro, qui juge la situation «incroyable et absurde» dans la péninsule coréenne.

Agé de 86 ans, il a transmis le pouvoir à son frère cadet Raul en 2006 en raison de graves problèmes de santé.