Les Bulgares unis par la prière après six immolations par le feu

Reuters

— 

Les Bulgares ont mis leurs divergences politiques et religieuses de côté vendredi, premier de trois jours de prières voulus par le président Rossen Plevneliev à la suite de manifestations contre l'austérité et la mort de quatre hommes qui se sont immolés par le feu.

Au total, six personnes ont tenté de se suicider de cette manière ces dernières semaines dans le cadre de manifestations contre le coût de la vie et la corruption qui ont entraîné la chute du gouvernement de centre droit.

400 euros mensuels de salaire moyen

Cette initiative de prière oecuménique fait suite à une rencontre entre Rossen Plevneliev et les responsables de l'Eglise orthodoxe et des minorités musulmanes, juives et catholiques du pays.

Des prières devaient être organisées dans plusieurs mosquées, dans la synagogue de la capitale et dans toutes les églises orthodoxes et protestantes pendant ces trois jours.

Face aux tentatives d'immolation de ces dernières semaines, le nouveau patriarche de l'Eglise orthodoxe bulgare, Neofit, a appelé ses disciples à ne pas commettre de tels actes, «quelles que soient les circonstances», invitant ses compatriotes à ne pas «être victimes du désespoir». Le gouvernement provisoire nommé le mois dernier devrait rester en fonction jusqu'aux élections anticipées prévues pour le 12 mai. Le salaire moyen bulgare culmine à 400 euros par mois et les retraites sont inférieures de moitié.