Pyongyang se dit incapable de protéger les ambassades en cas de conflit

© 2013 AFP

— 

Le Musudan aurait une portée de 3.000 kilomètres, soit la capacité d'atteindre la Corée du Sud ou le Japon. Avec une charge légère, il pourrait toucher des cibles à 4.000 kilomètres, et donc, en théorie, frapper Guam, île du Pacifique située à 3.380 km de la Corée du Nord et où sont stationnés 6.000 soldats américains.
Le Musudan aurait une portée de 3.000 kilomètres, soit la capacité d'atteindre la Corée du Sud ou le Japon. Avec une charge légère, il pourrait toucher des cibles à 4.000 kilomètres, et donc, en théorie, frapper Guam, île du Pacifique située à 3.380 km de la Corée du Nord et où sont stationnés 6.000 soldats américains. — Ed Jones AFP

Londres a rappelé ce vendredi à la Corée du Nord son obligation de protéger les missions diplomatiques, après que Pyongyang se fut déclaré incapable de garantir la sécurité des ambassades à partir du 10 avril en cas de conflit, selon le Foreign office.

«Le discours du gouvernement nord-coréen est de dire qu'à partir du 10 avril, il sera incapable de garantir la sécurité des ambassades et des organisations internationales dans le pays dans l'éventualité d'un conflit», a déclaré à l'AFP une porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères.

«La Corée du Nord a la responsabilité en vertu de la Convention de Vienne de protéger ses missions diplomatiques», a-t-elle rappelé.