Espagne: La famille royale accepte davantage de transparence

Avec Reuters

— 

La famille royale espagnole accepte d'être incluse dans une nouvelle loi en préparation sur la transparence de la vie publique, apprend-on ce vendredi de source proche du palais. Selon cette source, qui a souhaité rester anonyme, des représentants du palais négocient depuis deux mois avec le gouvernement sur les moyens de renforcer le contrôle sur les activités du roi Juan Carlos et de ses proches.

Jadis populaire, la famille royale est aujourd'hui engluée dans un scandale de corruption qui a fortement terni son image, alors qu'une majorité d'Espagnols doit faire face à une sévère récession. La justice a inculpé mercredi l'infante Cristina, la plus jeune fille du roi Juan Carlos, qui est soupçonnée d'avoir aidé son mari dans une affaire de détournement de fonds. Le Parti populaire au pouvoir est également soupçonné d'avoir alimenté pendant des années une caisse noire.

Le président du gouvernement, Mariano Rajoy, a présenté au Parlement des propositions pour renforcer la transparence. Elles prévoient de renforcer la réglementation sur les déclarations fiscales, les avoirs et les activités des employés du public, des règles encadrant le travail des lobbies, des sanctions plus sévères dans les affaires de corruption et des audits plus poussés sur les fondations, les syndicats et les chambres de commerce qui perçoivent de l'argent public.